Page d'accueil Compagnie Clients Partenaires Rapports CallWeb ÉchantiCalc EPlanCalc English

En ces temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire.
(George Orwell)

LE 20 JUIN 2002

Augmenter les taux de réponse aux questionnaires postaux, une méta-analyse

Phil Edwards, Ian Roberts, Mike Clarke, Carolyn DiGuiseppi, Sarah Pratap, Reinhard Wentz et Irene Kwan ont préparé un excellent article intitulé « Increasing response rates to postal questionnaires: systematic review » qui est disponible en ligne chez bmj.com. Voici une synthèse du travail accompli et des résultats atteints.

Objectif : identifier des méthodes permettant d'augmenter les taux de réponse aux questionnaires postaux.

Plan : analyse systématique de tests aléatoires concernant toute méthode permettant d'influencer le taux de réponse aux questionnaires postaux.

Études analysées : 292 expériences aléatoires incluant 258 315 participants.

Intervention analysées : 75 stratégies pour influencer le taux de réponse aux questionnaires postaux.

Principal effet mesuré : la proportion de questionnaires complétés ou partiellement complétés retournés.

Résultats : les probabilités de réponse étaient doublées par l'utilisation d'un incitatif financier (rapport de cotes 2.02; interval de confiance à 95 % : 1.79 à 2.27) et presque doublé lorsque les incitatifs n'étaient pas conditionnels à la réponse au questionnaire (1.71; 1.29 à 2.26). La réponse était plus probable pour le questionnaires courts (1.86; 1.55 à 2.24). Les questionnaires et lettres personnalisées accroissaient la participation (1.16; 1.06 à 1.28), tout comme l'utilisation d'encre colorée (1.39; 1.16 à 1.67). Les probabilités de réponse étaient doublées par l'utilisation d'un mode de livraison certifié (2.21; 1.51 à 3.25) et accru par l'inclusion d'une enveloppe de retour pré-affranchie (1.26; 1.13 à 1.41) et l'utilisation du courrier de première classe (1.12; 1.02 à 1.23). Le pré-contact des participants augmentait le taux de réponse (1.54; 1.24 à 1.92), tout comme le contact subséquent (1.44; 1.22 à 1.70) et l'envoi d'une seconde copie du questionnaire aux non-participants (1.41; 1.02 à 1.94). Les questionnaires conçus pour être plus intéressants pour les participants étaient plus susceptibles d'être retournés (2.44; 1.99 à 3.01), mais les questionnaires contenant des questions sensibles l'étaient moins (0.92; 0.87 à 0.98). Les questionnaires envoyés d'universités étaient plus susceptibles d'entraîner la participation que les questionnaires d'autres sources, comme les organisations commerciales (1.31; 1.11 à 1.54).

Conclusions : les chercheurs de la santé qui utilisent le questionnaire postal peuvent améliorer la qualité de leurs recherches en utilisation les stratégies dont l'efficacité est démontrée par cette analyse systématique.

 Retourner à la page d'accueil
 Afficher toutes les nouvelles

Pour nous rejoindre :

Adresse générale : service@circum.com
Benoît Gauthier : gauthier@circum.com, @BGauthierCEEQ
Tél. : +1 819 775-2620, Téléc. : (plus de télécopieur; désolé)
238, chemin Fleming, Cantley (Québec) J8V 3B4